AssemblegnraleDes changements, mais une dynamique toujours forte !

 

Les membres de l'association Solidarité Bolivie se sont retrouvés en assemblée générale le 10 juin 2017. Cette réunion annuelle fut l'occasion de faire un bilan des projets soutenus par l'association et des activités de cette dernière.

 

 

1- Les projets

 

Tout d'abord, le projet Biosalud à Potosi, centre de santé proposant des soins issus des médecines alternatives, arrive dans sa phase finale avec une entrée prochaine des équipes dans leurs nouveaux locaux. Le soutien à ce projet, conduit sur place par Nelly, a été une action forte de notre association ces dernières années.  L'aide financière de Solidarité Bolivie à ce projet est aujourd'hui de 30 000 € sur les 40 000 € prévus initialement. Selon les besoins que nous ferons remonter les membres de Biosalud, Solidarité Bolivie prévoit le versement des 10 000 € restant en 2018.

 

Toujours à potosi, la Colmena, gérée par l'ONG Contexto, continue d'être soutenue par l'association, à raison de 3000 € par an. Ce soutien, qui reste modeste mais régulier depuis plusieurs années, est précieux dans la mesure où le lien entretenu avec Contexto contribue à maintenir des relations avec une structure en capacité d'accueillir régulièrement des bénévoles français : ma famille et moi-même avons ainsi pu participer quelques temps à leurs activités et découvrir la Bolivie et les Boliviens à cette occasion. Il a été de même pour Céline et, l'été prochain, pour les Compagnons de Sallanches ! L'aide financière de Solidarité Bolivie à la Colmena, centre de réhabilitation des personnes malades de l'alcool, permet de soutenir le fonctionnement de ce centre et d'aider Contexto à prendre en charge un nouvel établissement, situé à la périphérie de Potosi, beaucoup plus grand, mis à disposition par le gouvernement bolivien. Actuellement Contexto connaît une période de transition, avec le départ de Teresa Subieta, sa fondatrice, et une raréfaction des subventions extérieures qui, d'une façon générale, imposent aux ONG une autonomie financière accrue. Tout en ayant à l'esprit l'importance des liens entre nos deux structures, il semble souhaitable que les objectifs et les modes de soutiens à Contexto sur les prochaines années puissent être redéfinis avec eux.  

 

Le projet Solsticio d'El Alto, soutenu par Solidarité Bolivie, et dont les 10 000 € versés annuellement proviennent du système de compensation solidaire mis en place par l' agence de voyage « la Route des Voyages » (un grand merci à Bernard et Sophie pour leur engagement !), a connu cette année beaucoup de difficultés : Beatriz et son équipe ont été à la recherche d'un nouveau local de travail, après avoir été expulsés de façon abusive du collège dans lequel ils mettaient en œuvre leur action de soutien intégral aux familles en difficultés. Dans le cadre de leur recherche, nous les avions d'ailleurs mis en contact avec Samuel, le nouveau directeur de Contexto. Ils furent finalement accueillis dans un nouvel établissement scolaire... alors qu'en même temps leur ancien établissement de travail leur demandait de revenir, suite au départ du directeur qui les en avait chassé ! Les voilà donc, aux dernières nouvelles, avec deux écoles !

 

Cette année, Solidarité Bolivie a également apporté son soutien à l'ONG CISED, conduite par Paolino, afin de finaliser la construction d'un centre de formation paysanne dans la communauté reculée des vallées andines de Villacayma. Ce centre avait déjà fait l'objet d'une aide de l'association, il y a quelques années, mais n'avait jamais été terminé. Il ne fonctionnait donc que partiellement. Suite à une demande de Paolino, le conseil d’administration de l’association a donc décidé d'aider CISED à achever sa construction par une aide ponctuelle de 5000 €.

 

Deux autres partenaires de longue date de l'association ont également bénéficié cette année d'un « coup de pouce » financier. Tout d'abord la magnifique organisation « Sembrando Musica », l'orchestre d'El Alto, qui porte un projet de formation et d'éducation tourné vers les jeunes les plus modestes, grâce à la musique classique. Cet orchestre est aujourd'hui très reconnu, mais rencontre des difficultés pour financer ses déplacements. 1000 € ont été versés cette année par notre association pour lui venir en aide. Enfin, Eco Jovenes, entreprise de production et de contenus de médias par et pour les jeunes, avait été soutenue à sa création par Solidarité Bolivie. Les liens ayant été renoué il y a 2 ans, une jeune française, Eva, avait accueillie pour participer à leurs actions. Suite à une demande d'aide pour investir dans du matériel nouveau, une aide ponctuelle de 1000 € leur a également été versée.

 

La fin du bilan des projets a été consacrée à nouveau projet d'envergure. Il s'agit de la construction d'un bâtiment collectif dans la prison de Moros Blancos à Tarija. Le coût global de cette opération est d'environ 120 000 €. Solidarité Bolivie se joint à deux autres co-financeurs pour faire émerger le projet, avec un montant d'aide visé de 40 000 €. Grâce à Pierre qui n'a pas économisé son temps et son énergie, ce sont 20 000 € qui ont déjà été réunis cette année par notre association ! Pour accompagner la présentation de ce projet, Pierre a montré aux participants de l’AG un documentaire sur les prisons dites « autogérées » de Bolivie et montrant des réalités extrêmement dures. Ce film, en ligne sur notre site Internet, donne tout son sens à la contribution de notre association dans ce projet.

 

2- La vie de l'association

 

Du point de vue financier, l'association a réalisé pour 38 000 € de virements à nos partenaires boliviens, montant auquel il faut ajouter 678 € de fonctionnement... soit moins de 2% de l'ensemble des activités financière de notre association. Nous pouvons encore être fiers de ce chiffre qui montre tout l’intérêt des « petites » associations comme la nôtre !

 

Pour accompagner et permettre ces soutiens, les actions conduites par Solidarité Bolivie ont certes été moins ambitieuses que l'année dernière (année des 30 ans !), mais ont été plutôt efficaces ! Thérèse et Jean-Claude ont vendu des livres, Pierre a réalisé deux conférences-témoignages et deux concerts de la chorale du Châble et de « Ceux d'en Haut » sont en préparation. 2 bulletins ont été édités et les membres du conseil d'administration se sont réunis au rythme toujours régulier d'une rencontre tous les deux mois. 

 

En outre les discussions ont permis d'aborder la nouvelle organisation du conseil d'administration dont le bureau s'est constitué aujourd'hui autour de trois nouveaux membres : le président (Nicolas Le Méhauté), la secrétaire (Marielle Bert) et la trésorière (Christiane Dacruz). Le conseil d'administration souhaite pour 2018 trouver un équilibre pour un bon fonctionnement, tout en continuant à développer l'association, notamment sur Genève et sa communauté catholique bolivienne. Il souhaite en outre entretenir les liens avec les partenaires boliviens, comme par exemple en facilitant le départ des compagnons de Sallanches, venus présenter en fin de matinée leur projet de voyage auprès des membres de Contexto.

 

Nicolas Le Méhauté

 

Le compte-rendu de l'AG, et les diaporamas sont en ligne sur le site Internet de Solidarité Bolivie