Assemblée générale du 17 mai 2014

 

 

Comme de coutume cette AG a été bien suivie avec la participation de 31 membres de l’association et 13 qui ont transmis un pouvoir. 

Le Rapport Moral a été présenté selon le schéma suivant : 

  • Les points forts
  • Les points faibles
  • Conclusions

Points forts.

Nous sommes repartis du travail à réaliser décidé  l’an dernier :

Globalement nous avons répondu au programme que nous nous étions fixé et nous sommes dans la continuation de celui-ci.

   1°/ Donner du sérieux à la communication avec nos partenaires des projets que nous soutenons.

Solsticio. Projet suivi par Bernard P. Des difficultés de relation avec l’organisation de quartier a contraint le projet à se déplacer. Il fonctionne désormais au sein d’une Unité Educative. 

Fondation Vivir. Projet suivi par Pierre M.

Orchestre d’El Alto. Projet suivi par Anne C.

Crecer Juntos. Ce projet a pris fin après 15 ans, Pierre a pu participer sur place à l’évaluation  et à la décision de cessation.

   2°/ Nous avons commencé à soutenir un nouveau projet.

Une offre est en route : BIOSALUD.

   3°/ Prise de contact avec Bolivia-9 par Nicolas L. Cette association relie les boliviens qui vivent à Genève.

   4°/ Des avancées dans la façon d’utiliser les moyens modernes de communication pour faire circuler les informations. Cette responsabilité a été portée des années durant par l’équipe de Lyon. Jean Pierre et Nicolas se lancent dans ce travail.

   Un autre point fort : l’état satisfaisant de nos finances. Sur ce point nous soulignons l’aide soutenue de la « Route des Voyages »

   Des activités sont aussi en chantier : soirée de chants chorals à Cran, activités du groupe de Seyssel avec Lucienne C. et tous les apports des uns et des autres pour que vive l’association.

Points faibles.

    Nous avions imaginé renouer avec des personnes qui, par le passé, ont été des partenaires des projets que nous avons soutenus. Projets des Vallées andines avec Paulino RASGUIDO, la Radio Ecojovenes d’El Alto avec Julia VELASCO, Réveiller la Solidarité avec Olga CHOQUE, les gens du Pont de Pisaquiri, la formation des médecins boliviens Erick et Santiago etc. Je m’engage à recontacter toutes ces personnes lors de mon prochain voyage à l’automne.

     L’an dernier, nous nous étions engagés dans une réflexion sur le DEVELOPPEMENT à partir d’un texte d’un intellectuel bolivien, en relation avec le processus de profonds changements inaugurés en 2005 avec l’arrivée au pouvoir d’Evo Morales : le développement convivial… dans le sens du « bien vivre » que la culture andine porte en elle. Nous n’avons pas poursuivi cette réflexion.

     Nous pensions répondre à des demandes de jeunes qui désirent donner du temps et du service dans des projets en Bolivie lors de voyages. Nous n’avons pas donné suite aux demandes qui nous ont été faites.

     Un autre point faible est celui du manque de suivi dans la connaissance de la réalité bolivienne et d’une analyse de cette réalité qui nous aide ici à être plus ancrés dans la dimension de SOLIDARITE. Un exemple : la lutte contre la pauvreté.

***

Sont intervenus ensuite :

  • Nicolas pour la mise en place du futur site Internet.
  • Pierre pour le soutien du nouveau projet BIOSALUD.