CONCERT

 

Le Père MARMILLOUD s'est lancé un nouveau défi à la hauteur de ses convictions : donner un peu de bonheur à de petits Boliviens injustement emprisonnés avec leurs parents en favorisant la construction d'une maison d'accueil au cœur de la prison .

"La chorale Sing'in : Chantez avec Nous" a proposé d ’ offrir un concert pour aider à la réalisation de ce projet :

le Dimanche 7 Janvier 2018 de 15h à 16h à l'église Sainte Geneviève des Bressis .

Venez tels les Rois Mages lui apporter votre précieux soutien .   

La Bolivie ou l'histoire chaotique d'un pays en quête de son histoire

La Bolivie, qui doit son nom à l'une des plus grandes figures des guerres d'indépendance du début du XIXe siècle, le Libertador Simon Bolivar, est officiellement née le 6 août 1825, après trois siècles de colonisation espagnole. Ce pays fort méconnu et qui, sans doute plus que d'autres, nourrit toutes sortes de poncifs et d'a priori - les Indiens, l'altitude, les lamas, la coca, les coups d'Etat... -, n'en possède pas moins l'une des histoires les plus complexes et les plus surprenantes du continent. De toute l'Amérique latine, la Bolivie est en effet le seul pays qui ait participé à trois guerres internationales - guerre du Pacifique (1879-1883), guerre de l'Acre (1901-1903), guerre du Chaco (1932-1935) - et qui se soit vu amputé de près de la moitié de son territoire en a peine plus d'un siècle d'existence... sans oublier que le troisième de ces conflits a causé la mort de 50 000 hommes, soit un nombre de victimes quasiment égal en proportion à celui qu'avait connu la France lors de la première guerre mondiale. Pays pauvre parmi les plus pauvres malgré la richesse de son sous-sol, la Bolivie a néanmoins vu surgir certaines des plus grandes fortunes mondiales, comme celle de Simon Patino - le " Roi de l'étain " -, dans la première moitié du XXe siècle, alors que le pays s'enlisait dans la pauvreté, l'injustice sociale et l'instabilité politique. Ainsi, loin de chercher à conforter les lecteurs dans les clichés habituels, cet ouvrage se propose de retracer la complexité d'une Histoire qui s'est souvent faite au détriment de la population et des intérêts du pays, comme en témoigne une littérature également fort méconnue, qui prend cette réalité comme point de départ afin de la dénoncer, puis de la réinterpréter, pour ne pas dire la réinventer.